ARTE au 71ème Festival de Cannes
Honneur aux auteurs d’Europe et du monde entier

ARTE affirme une nouvelle fois son engagement auprès du cinéma d’auteur contemporain. Du documentaire à l’animation, du récit romanesque à l’observation sociale, de fictions ancrées dans notre époque aux explorations les plus débridées de l’imaginaire, la chaîne reste à l’écoute d’auteurs inspirés, aux projets personnels audacieux.
Le Festival de Cannes a souhaité pour sa 71ème édition accorder la part belle aux nouveaux visages de la création cinématographique. Cet élan de jeunesse et de découverte correspond aux ambitions d’ARTE, constamment attentive à l’émergence de nouveaux talents comme Alice Rohrwacher, Yann Gonzalez, Gaya Jiji, Alejandro Fadel, Mohamed Ben Attia ou Jean-Bernard Marlin. ARTE reste également fidèle à de grands cinéastes comme Jia Zhangke, Nuri Bilge Ceylan, Philippe Faucon, Wang Bing, Lars von Trier, Sergey Dvortsevoy ou Christophe Honoré, et accompagne pour la première fois les longs métrages de Jean-Luc Godard, Pawel Pawlikowski et Gaspar Noé.

Sélection Officielle  – En compétition
Ahlat agaci (Le poirier sauvage) de Nuri Bilge Ceylan
Ayka de Sergey Dvortsevoy
Le livre d’image de Jean-Luc Godard
Un couteau dans le cœur de Yann Gonzalez  
Plaire, aimer et courir vite de Christophe Honoré
Zimna Wojna (Cold War) de Pawel Pawlikowski
Lazzaro Felice (Heureux comme Lazzaro) de Alice Rohrwacher
Ash is Purest White (Les Eternels) de Jia Zhangke

Un Certain Regard
Meurs, Monstre, Meurs de Alejandro Fadel
Mon tissu préféré de Gaya Jiji (1er film)
In my Room de Ulrich Köhler

Hors Compétition
The House that Jack Built de Lars von Trier
Les âmes mortes de Wang Bing
The State Against Mandela & the Others de Nicolas Champeaux et Gilles Porte
Another Day of Life de Raúl de la Fuente et Damian Nenow 

Quinzaine des Réalisateurs
Weldi (Mon cher enfant) de Mohamed Ben Attia
Amin de Philippe Faucon
Climax de Gaspar Noé
Samouni Road de Stefano Savona
Ce magnifique gâteau ! de Emma De Swaef et Marc James Roels 

Semaine de la Critique
Shéhérazade de Jean-Bernard Marlin (1er film)

Voir le dossier de presse complet