Fonko, la révolution musicale africaine : un portrait rythmé de l’Angola et du Ghana à travers les créations musicales de jeunes artistes africains,
​le 2 février sur ARTE.

Vendredi 2 février 2018 à 23h
Et en replay jusqu’au 9 février 2018

Mêlant des extraits de vidéoclips et de performances live, Fonko recueille les témoignages d’artistes influents du Ghana et de l’Angola aux personnalités extravagantes et décomplexées. À travers des images d’archives, ce documentaire met aussi en lumière l’influence du passé colonial sur les artistes angolais qui tentent de s’affranchir de trois décennies de guerre civile en créant de nouvelles sonorités.

La grande révolution musicale de notre époque a lieu en Afrique. Des genres musicaux comme l’électro fusionnent avec les rythmes traditionnels pour créer de nouveaux sons. En Angola, le kuduro, un mouvement musical issu des bidonvilles transcende les foules. Les jeunes angolais se déhanchent sur ce style débridé que Sebem, l’un des pionniers du genre, a démocratisé. Longtemps associée aux marginaux, cette musique est aujourd’hui l’un des plus grands atouts culturels du pays. Des producteurs et dj américains comme Diplo, qui a collaboré avec Beyoncé, M.I.A ou Major Lazer, s’inspirent de ce nouveau rythme pour concevoir des albums avec des tonalités africaines qui cartonnent en club. Malgré cet engouement, la répression qui règne dans le pays menace la liberté d’expression des artistes angolais.

Fonko, la révolution musicale africaine
Angola et Ghana

Documentaire de Lamin Daniel Jadama et Lars Lovén
Commentaire dit par Neneh Cherry
Coproduction : Story AB, SVT, WDR et First Hand Film
(Suède, 2014, 53 mn) 

Egalement à partir du 2 février jusqu’au 18 mars 2018 et exclusivement sur arte.tv, l’intégralité de cette série documentaire de 3X53 minutes : 

Fonko, la révolution musicale africaine
1 – Ghana et Angola
2 – Afrique du Sud et Nigéria
3 – Afrique de l’Ouest francophone

Disponible en visionnage en ligne sur ARTE MAGAZINE (après inscription)