ARTE diffuse le documentaire Cannabis : quand le deal est légal
 

Mardi 2 avril 2019 à 20.50 

Soirée présentée par Emilie Aubry 

Cannabis : quand le deal est légal 
Disponible en replay jusqu’au 31 mai 2019 et en VOD
Un documentaire de Xavier Deleu et Stéphanie Loridon
Coproduction : ARTE France, Yuzu Productions  (2019-1h30)

Plusieurs pays et États américains optent pour la légalisation du cannabis. Cette forme de régulation tient-elle ses promesses ? Une enquête ambitieuse sur les expérimentations menées à travers le monde et les enjeux d’un marché en plein essor.
Au terme d’une investigation mondiale, les réalisateurs dressent un panorama vaste des différents modèles d’expérimentation de la légalisation du cannabis. Chiffres, témoignages des acteurs du secteur ou avis d’experts à l’appui, ce film révèle aussi comment la légalisation de la marijuana a fait émerger un juteux business aux mains de quelques grands groupes. De la ferme clandestine d’un cartel au Mexique, aux serres ultramodernes d’une exploitation d’un géant du Canada, en passant par l’une des rares plantations légales de cannabis médical en Suisse, un éclairage rigoureux sur les enjeux politiques et économiques colossaux des deux filières de la drogue qui coexistent aujourd’hui.

Après plus de cinquante ans de politique répressive dictée par les traités internationaux, sans guère d’effets sur la production et la consommation, nombre de pays sont de plus en plus nombreux à légaliser la marijuana. Si une quarantaine d’États autorisent l’usage du cannabidiol (CBD), la molécule à usage thérapeutique de la plante, d’autres vont plus loin en légalisant la consommation récréative du cannabis. En intervenant directement sur le marché de la drogue, ils espèrent priver les cartels d’une de leurs sources de revenus. Pour endiguer une criminalité galopante liée au trafic, l’Uruguay a été le premier pays en 2013 à autoriser la production et la consommation du cannabis. Après une longue bataille entre partisans et pourfendeurs de la légalisation, dix États américains, puis le Canada, ont suivi cet exemple. En Amérique du Nord, le cannabis est devenu un business comme les autres, avec ses cultivateurs, ses gestionnaires, ses cabinets d’avocats et ses lobbyistes. Mais face à la reprise en main du secteur, les mafias ne restent pas inactives. Si la marijuana légale rapporte chaque année près de 250 millions de dollars de taxe à l’État du Colorado, la filière illicite n’a pas disparu pour autant. Dans certains Etats du Mexique, le pavot remplace la marijuana dans les champs. Au Michigan, des dealers se réorganisent pour vendre de l’héroïne ou de la cocaïne. En Uruguay, le marché noir reste attractif en raison d’une offre légale encore insuffisante.
A paraître le 9 mai, le livre des réalisateurs Xavier Deleu et Stéphanie Loridon “Big Marijuana, Quand le deal devient légal” (Hugo Doc) .