Florence Aubenas : une femme libre  par Raphaël
Carte Blanche au chanteur – écrivain dans Square Artiste
le 5 mai sur ARTE

Samedi 5 mai 2018 à 23.50
Et en replay sur arte.tv
.
Auteur compositeur interprète, Raphaël Haroche est aussi écrivain. Il a choisi de réaliser le portrait d’une femme qui, comme lui, fait du verbe profession. 

Ils se sont rencontrés en 2005, après le retour de Florence Aubenas en France à l’issue de cinq mois de captivité en Irak, comme otage. Prix Goncourt de la nouvelle en 2017 pour Retourner à la mer (Gallimard), après s’être fait dans la chanson un illustre prénom, Raphaël Haroche avait fait partie de son comité de soutien. Aujourd’hui, il filme cette “femme libre” au travail, lors d’un reportage à Clairvaux, dans l’Aube, où la prison centrale, ouverte en 1804 sur le site d’une ancienne abbaye, est amenée à fermer. Aux côtés de la journaliste, Philippe El Shennawy, un ancien braqueur qui a passé la plus grande partie de sa vie d’adulte en prison, y compris à Clairvaux, et qu’elle avait interviewé cinq ans plus tôt, revisite les lieux de sa longue peine. Un portrait sensible et lumineux, dans lequel l’auteure du Quai de Ouistreham, par ailleurs grand reporter au Monde, explique comment elle conçoit son métier et l’exerce, à la rencontre et à l’écoute d’un “genre humain” qu’elle ne se lasse jamais d’essayer de comprendre.

”Florence Aubenas : une femme libre”
Réalisé par Raphaël Haroche
ARTE GEIE – France 2018 – 26 min

artemagazine.fr

SQUARE ARTISTE : Écrivains, cinéastes, peintres, musiciens, comédiens… racontent le monde et décryptent le siècle. Square Artiste leur propose de réaliser le portrait d’un de nos contemporains sur le principe de la carte blanche : à charge pour eux de nous offrir un récit ancré dans le réel. Qu’ils soient chercheur, syndicaliste, élu, cordonnier… Tous ces témoins racontent « aujourd’hui » à travers leurs engagements, leurs convictions, leur métier, sous le regard de notre invité.
Dire en faisant dire, voilà tout le pari. Après Charles Berling, Valeria Bruni Tedeschi, Audrey Dana… C’est au tour de Raphaël de répondre à l’invitation.