Clara Haskil, le mystère de l’interprète

DIMANCHE 27 AOÛT À 23H35

.
> Voir le documentaire en intégralité

.
Ce premier film documentaire sur Clara Haskil nous fait le récit d’une vie tourmentée, celui d’une personnalité complexe, considérée comme l’une des plus grandes pianistes du XXème siècle.
Née en 1895 à Bucarest dans une famille juive, l’enfant prodige partit très tôt étudier à Vienne puis Paris. Elle joua aux côtés des plus grands : Furtwängler, Ysaÿe, Fauré, Grumiaux, ou encore Lipatti. Mais secouée par la première et la seconde guerre mondiale et d’une santé fragile, elle peine à percer malgré de nombreux soutiens  et des critiques dithyrambiques. Ce n’est qu’à son arrivée à Vevey, en Suisse, sauvée in extremis du nazisme, qu’elle pourra, tardivement, après-guerre, montrer toute l’étendue de son talent – jusqu’à sa mort tragique, en 1960, lors d’un accident à Bruxelles. À la lueur d’une dizaine de personnages habités par son jeu, de ses lettres lues en voix off, et de multiples extraits de Clara Haskil au piano, ce documentaire s’attache à la fois à retracer sa vie exceptionnelle et à comprendre ce qui rendait son jeu si unique. Le chef d’orchestre Christian Zacharias, les pianistes Michel Dalberto et Eliane Reyes, ses amis Eugène Chaplin et le peintre Michael Garady, ou encore le critique musical comme Alain Lompech, nous livrent leurs analyses et leurs réflexions intimes. 

Bien qu’il n’existe aucun enregistrement filmé des concerts de Clara Haskil, il subsiste d’elle de très nombreux documents : ses disques régulièrement réédités, des archives radio inédites, mais surtout une riche correspondance, des photos, des agendas, son piano, ses partitions, et un prestigieux concours qui porte son nom, créé à Vevey en Suisse au lendemain de sa disparition. Jusqu’à cette surprise inouïe : Charlie Chaplin, ami intime qui l’admirait, a réalisé un enregistrement privé de Clara Haskil ! Exhumé dans le film par son fils Eugène, il nous livre une nouvelle preuve émouvante du talent de cette interprète hors pair.

Un documentaire de Pascal Cling, Prune Jaillet et Pierre-Olivier François
Coproduction : Louise Productions et Seppia Film
En coproduction avec la RTS – Radio Télévision Suisse, SSR/SRG et ARTE G.E.I.E
Avec la participation de Cinéforom et le soutien de la Loterie Romande, ainsi que le soutien de Fonds de production télévisuel et Ernst Göhner Stiftung