Cycle cinéma asiatique sur ARTE et arte.tv

A partir du 5 août 2019

De la somptueuse Chine médiévale de The assassin, aux trottoirs électriques de Manille avec Insiang, en passant par la poésie de Takeshi Kitano dans Hana-Bi, passez l’été en Asie avec ARTE !

Le meilleur du cinéma asiatique en 10 films à l’antenne et sur arte.tv :

Lundi 5 août
20.50 Le maître d’armes de Ronny Yu avec Jet Li et Li Sun (2006, 1h39)
La destinée hors norme d’un maître chinois des arts martiaux. Une fresque historique portée par Jet Li.

22.30 et sur arte.tv jusqu’au 5 septembre
The assassin de Hsiao-Hsien Hou avec Shu Qi et Chang Chen (Prix de la mise en scène Cannes 2015, 1h45)
Une sublime justicière reçoit pour ordre de tuer l’homme qu’elle aime. Une réinvention renversante du film de sabre.
 
Mercredi 7 août
20.55 Coming home de Yimou Zhang avec Gong Li et Chen Daoming (2014, 1h43)
Réhabilité après la Révolution Culturelle, un homme se heurte à l’amnésie de sa femme. Un mélodrame poignant avec Gong Li.

23.35 et sur arte.tv jusqu’au 14 août
Insiang de Lino Brocka avec Hilda Koronel et Mona Lisa (1976, 1h35)
Dans un bidonville de Manille, une jeune femme abusée choisit la vengeance. Ce huit clos tragique est le film phare de Lino Brocka. 
 
Lundi 12 août à 22.30 et sur arte.tv jusqu’au 12 septembre
Mr. Long de SABU avec Chen Chang et Shô Aoyagi (2017, 2h04)
Un tueur à gages taïwanais part se terrer dans une petite ville japonaise et se découvre des talents insoupsonnés. Une fable décalée sur la recherche de la rédemption.
 
Mercredi 14 août à 20.55 et sur arte.tv jusqu’au 22 août
Au-delà des montagnes de Jia Zhangke avec Zhao Tao, Zhang Yi, Jing Dong Liang (2015, 1h59)
Deux hommes et une femme face à l’épreuve du temps dans une Chine en pleine mutation. Avec la femme et la muse du réalisateur des Eternelles qui en interprète magistralement le rôle principal.
 
Sur arte.tv jusqu’au 30 septembre
Hana-bi de et avec Takeshi Kitano (1997, 1h43)
Nishi a démissionné de la police, il décide d’emprunter de l’argent à la mafia japonaise et prépare un hold-up… Un style virtuose et léger, cruel et plein d’humour qui vaut à Takeshi Kitano le Lion d’or à Venise en 1997.

A Scene at the Sea de Takeshi Kitano avec Kuroudo Maki et Hiroko Oshima (1991, 1h40)
Un sourd-muet se prend d’une passion obsessionnelle pour le surf, soutenu par le regard protecteur de sa fiancée… jusqu’a ce que la mer les sépare. Un tableau poétique qu’on ne se lasse pas de contempler.

Big Man Japan de et avec Hitoshi Matsumoto et Riki Takeuchi (2007, 1h53)
Afin d’éradiquer les crapules titanesques qui viennent terroriser la ville de Tokyo, Masaru Daisato, un homme banal, se transforme en géant, grâce au pouvoir de l’électricité. Un ovni burlesque présenté à la Quizaine des réalisateurs en 2007.

Symbol de et avec Hitoshi Matsumoto (2009, 1h33)
Un japonais se réveille un beau jour, seul, dans une pièce immaculée de blanc, sans fenêtres, ni portes. Un one man show sans queue ni tête superbement orchestré !

Plus d’infos et visionnage des films sur ARTE Magazine