Gérard Mordillat tourne pour ARTE
la fiction Mélancolie ouvrière 
avec Virginie Ledoyen et Philippe Torreton

Gérard Mordillat (Les Vivants et les morts, Les cinq parties du monde, Jésus et l’Islam…) réalise pour ARTE la fiction historique Mélancolie ouvrière adaptée de l’essai de Michelle Perrot sur la vie de Lucie Baud, première femme syndicaliste et porte-parole féministe du début du XX siècle. Une biographie sur fond de chansons de l’époque, sous la direction musicale de Jean-Claude Petit, avec au casting : Virginie Ledoyen, Philippe Torreton et la participation de François Cluzet.

Lucie Baud (Virginie Ledoyen) naît en 1870 dans une famille de paysans pauvres de la région de Grenoble. A douze ans, elle entre comme apprentie dans une filature de soie et se marie à 20 ans avec un garde champêtre. A la mort de son mari, chassée de son logement de fonction, Lucie se retrouve seule alors que les patrons de la filature décident de baisser les salaires et d’augmenter les cadences. C’est la grève. Lucie se dresse en première ligne face au patron, soutenue par Auda (Philippe Torreton), un syndicaliste qui affermit sa détermination, l’éduque politiquement, et ne tarde pas à lui faire la cour avec succès. Une grande aventure démarre alors, dans laquelle Lucie Baud se jettera corps et âme contre « l’infinie servitude des femmes ».

Tournage du 29 mars au 26 avril 2017 à Saint-Julien-Molin-Molette et environs (Région Auvergne-Rhône-Alpes)

Mélancolie ouvrière
Une fiction réalisée par Gérard Mordillat
Scénario : Gérard Mordillat en collaboration avec Philippe Sainteny
D’après l’essai éponyme de Michelle Perrot (Editions Grasset)
Avec : Virginie Ledoyen, Philippe Torreton, François Cluzet, Marc Barbé avec la participation de François Morel
Direction musicale : Jean-Claude Petit
Coproduction : ARTE France, JPG Films (Jean-Pierre Guérin)
(France, 2017, 90mn)