Itinéraire d’un enfant placé, ​un documentaire
de Ketty Rios Palma produit par Mélissa Theuriau
Un récit d’apprentissage intense et émouvant

MARDI 27 MARS 2018 À 23.35

Disponible 60 jours en replay

ITINÉRAIRE D’UN ENFANT PLACÉ

Documentaire de Ketty Rios Palma, proposé par Mélissa Theuriau
Coproduction : ARTE France, 416PROD (France, 2017, 56mn)

Prix du jury documentaire, Luchon 2018

Du départ de sa famille d’accueil au possible retour chez sa mère, Yanie, 14 ans, traverse une période de transition délicate.

Itinéraire d’un enfant placé raconte le parcours chaotique de Yanie, 14 ans, placé en famille d’accueil depuis la petite enfance. Au moment où il bascule dans l’adolescence, il doit faire face à un arrachement. Myriam et Jacques qui l’ont élevé, et choyé depuis 12 ans, prennent leur retraite.Yanie va devoir les quitter. Quitter leur doux pavillon, sa chambre rien qu’à lui, le jardin où il a fait ses premiers pas. C’est tête baissée, que Yanie apparaît dans une salle de réunion du SERAF (service éducatif renforcé d’accueil familial) Montjoie située dans la banlieue du Mans. Il rencontre pour la première fois sa nouvelle famille d’accueil. Vlassia et William sont jeunes, c’est eux qui vont prendre le relai de Myriam et Jacques. Au milieu d’eux, Virginie, la mère de Yanie, inquiète, dépossédée, en colère de ne pouvoir récupérer la garde de son fils. En réinsertion après une longue peine de prison, elle espère pouvoir vivre avec son fils rapidement. Autour d’eux, M. Gourri l’éducateur de Yanie, Mme Gandil, sa psychologue et Mme Nouailles la directrice du service. Ce film raconte, comment Yanie va vivre cette épreuve ajoutée à toutes les autres, une chance aussi peut-être de rompre avec les vieux modèles qui encombrent sa vie.
​Loin de Myriam et Jacques, va-t- il réussir à accepter un nouveau foyer ? Peut-on commencer une nouvelle vie à 14 ans ? Le chagrin et la colère côtoient des moments plus légers, d’insouciance et de joie. Ce film est un portrait à deux voix : celle de Ketty Rios Palma qui filme Yanie à sa hauteur, dans cette foule d’adultes qui décide pour lui, d’autre part, celle de Yanie lui-même qui tient le journal de bord de sa transition.
Dans le fracas de son existence, Yanie va réussir à mettre en place des mécanismes de défense pour tenter de se frayer un chemin. Ce film tente de saisir ce moment qu’on appelle résilience car rien n’est irrémédiablement inscrit.

Retrouvez une interview de Mélissa Theuriau et visionnez le documentaire sur 
ARTE MAGAZINE (après inscription)