On verra demain : excursion en Procrasti-Nation, la websérie documentaire d’ARTE créée par Guillaume Podrovnik

En ligne mercredi 4 décembre sur arte.tv/procrastination

Une websérie qui explore avec humour les différentes facettes de cet art de reporter au lendemain et lui rend ses lettres de noblesse.

« J’aime avoir une deadline, parce qu’une fois la deadline dépassée, tu peux vraiment commencer à te demander : de quoi va parler mon livre ? » déclarait Douglas Adams, l’auteur de la série mondialement célèbre et notoirement en retard du Guide du routard galactique. La procrastination n’a rien de nouveau, mais les réseaux sociaux l’ont rendu cool et virale. Paresse déguisée ou discrète résistance au Système avec un grand S ? Mal-être d’une génération ? Serait-ce le « mal du siècle », comme on l’entend parfois, ou un symptôme parmi d’autres d’un système dans lequel nous manquons toujours de temps ? Ou sommes-nous juste, tous, de grands paresseux ?

Coproduite par Imagissime et signée Guillaume Podrovnik, procrastinateur assumé et dessinateur à ses heures perdues (c’est-à-dire quand il a autre chose à faire d’urgent), la websérie décortique le phénomène de la procrastination. En sept épisodes, comme les jours d’une semaine tragiquement improductive, dans un décor en bazar constellé de post-it, des experts en tenue décontractée – philosophe, journalistes, écrivains, sociologue, économiste, historien… –  décryptent cette habitude moins néfaste qu’elle en a l’air. Le documentariste convoque également quelques grands procrastinateurs historiques, tels Léonard de Vinci – hyperactif mais incapable de terminer une toile -, Mozart, Victor Hugo, Herman Melville ou Jean Jaurès. Le montage entremêle ces éclairages de séquences fantaisistes issues du Web, dans un joyeux cocktail de to-do lists et de vidéos de lolcats, deux méthodes de diversion bien connues pour des procrastinateurs postmodernes.
 
Au programme :
(liens de visionnage en cliquant sur les visuels)

Épisode 1 – La genèse
La procrastination est-elle vraiment, comme on l’entend souvent, le « mal du siècle » ? Retour sur sa genèse.
.
.
.

Épisode 2 – D’autres chats à fouetter
Le procrastinateur ne fait jamais ce qu’on attend de lui, ni quand on le veut. Son animal-totem est donc le chat.
 
.
.

Épisode 3 – L’affaire des tas
À un niveau individuel, enfouir les problèmes peut se révéler problématique, mais lorsque la procrastination devient institutionnelle, voire mondiale, ses effets sont bien plus dramatiques. Bien sûr, on va lutter contre le changement climatique. Mais demain.

Épisode 4 – Le travail nuit gravement à la santé
En novlangue libérale, « souffrir » se dit « jouir ». Et rechigner mais supporter quand même cet asservissement, ça se dit « procrastiner ».
.
.

.
Épisode 5 – Inaction directe
La procrastination est une rébellion, une sécession, une sorte de ZAD mentale dont aucun flic ne pourra nous déloger. La lutte finale est pour demain.

.

Épisode 6 – Procrasturbation intellectuelle
Pour procrastiner à fond, rien ne vaut une vie d’intellectuel. Leçon des maîtres incontestés de l’oisiveté justifiée : Melville, Hugo, Gogol, journalistes et universitaires méritent notre plus profond respect.
.

Épisode 7 – Glande sous surveillance
La base de la procrastination, c’est le mensonge – communément appelé « justification ». Il est donc périlleux de glander sous les spotlights. Or, on procrastine surtout en ligne, là où tout le monde nous surveille.
 
.
On verra demain : excursion en Procrasti-Nation 
Une websérie documentaire de Guillaume Podrovnik
Coproduction : ARTE France, Imagissime
(France, 2019, 7 x 9′)