Philippe Garrel à l’honneur sur arte et arte.tv

ARTE propose un cycle Philippe Garrel avec cinq films, à l’antenne et sur le web, à l’occasion de la rétrospective que la Cinémathèque française consacre au cinéaste du 18 septembre au 20 octobre : L’amant d’un jour, Marie pour mémoire, Le lit de la vierge, L’enfant secret et La cicatrice intérieure, accompagnés des entretiens avec le réalisateur, Louise Chevillotte et Esther Garrel ainsi que la Leçon de cinéma qu’il donnera à la Cinémathèque française le 5 octobre.

.
> Lundi 30 septembre 2019 à 22.50
et en replay sur arte.tv jusqu’au 6 octobre

L’amant d’un jour
Scénario : Philippe Garrel, Jean-Claude Carrière, Caroline Deruas, Arlette Langmann
avec Eric Caravaca, Esther Garrel, Louise Chevillotte. Prix SACD, Quinzaine des réalisateurs, Cannes 2017 (2017, 1h12, noir et blanc)
En pleine rupture, une jeune femme trouve refuge chez son père, en couple avec une étudiante.
À travers ce film, qui clôt une trilogie entamée avec La jalousie et  L’ombre des femmes, coproduite par ARTE France Cinéma, Philippe Garrel  poursuit sa délicate exploration des variations du sentiment amoureux. Dans cette épure en noir et blanc, la soif d’absolu de Jeanne (Esther Garrel), les désirs débordants d’Ariane (Louise Chevillotte) et les sages mais illusoires aspirations de Gilles (Éric Caravaca), qui voudrait aimer sans souffrir, cohabitent sous le même toit jusqu’à la désagrégation.
.

> Sur arte.tv et YouTube ARTE Cinéma
Dès maintenant et jusqu’ au 30 novembre

Les premiers films du cinéaste Marie pour mémoire, Le lit de la vierge, L’enfant secret.

Marie pour mémoire (1967)
avec Nicole Laguigne, Maurice Garrel, Didier Léon, Zouzou
Pour son premier long métrage réalisé en 1967, Philippe Garrel invente une fiction faisant se croiser deux couples dans une agence matrimoniale, en compagnie d’amis et de rencontres, notamment le mannequin Zouzou.

Le lit de la vierge (1969)
avec Zouzou, Pierre Clémenti, Tina Aumont, Valérie Lagrange, Jaime Semprun
Philippe Garrel a 21 ans lorsqu’il tourne son quatrième long métrage. Il filme l’errance d’un Christ douloureux à cheval, dans une étendue désertique et hostile en noir et blanc. Par une sainteté impossible, il cherche à mettre en image les désillusions de l’après 68 et la violence de la répression policière.  

L’enfant secret  (1982)
avec Cécile de Bailly, Anne Wiazemsky, Henri de Maublanc, Elli Medeiros
Une femme, en proie à la drogue, élève seule son fils illégitime. Un réalisateur underground, qui traverse une grave crise personnelle, est amoureux d’elle. Le film fait directement allusion à des épisodes douloureux de la vie de Philippe Garrel, et à sa rencontre avec Nico, dont le fils ne fut jamais reconnu par Alain Delon, bien qu’élevé par la mère de ce dernier.
 

> Du 1er au 31 octobre, le film du mois ArteKino
Tous les mois, un nouveau film européen est proposé en dix langues sur artekinofestival.com, arte.tv, YouTube ARTE Cinéma.


La cicatrice intérieure
(1972)

avec Philippe Garrel, Nico, Balthazar Clémenti, Pierre Clémenti, Ari Boulogne
Dans des paysages arides, brûlants ou glacés, Philippe Garrel  filme la beauté, la pureté, mais aussi la souffrance. Avec ses faux airs d’Heroic Fantasy sous acide, La cicatrice intérieure montre la détresse d’une génération et la vie d’un couple, entre incompréhension, fusion et expérience des limites. C’est aussi un film de bande, de communauté impossible, où le cinéaste filme femme, amis et enfants.

Et aussi sur arte.tv :
>
 Mise en ligne courant octobre de la version audio de la Leçon de cinéma de Philippe Garrel à la Cinémathèque française du 5 octobre 2019.
> Des rencontres avec Philippe Garrel
, Louise Chevillotte et Esther Garrel, interviewés par Olivier Père et Virginie Apiou, lors de la présentation de L’amant d’un jour à la Quinzaine des Réalisateurs en 2017.