ARTE rend hommage à Jean-Pierre Marielle avec le film
“Tous les matins du monde” 
d’Alain Corneau

Lundi 29 Avril 2019 à 20h55

ARTE modifie sa programmation afin de rendre hommage à Jean-Pierre Marielle disparu hier et diffuse le film d’Alain Corneau Tous les matins du monde, dans lequel il interprète avec brio le musicien Monsieur de Sainte-Colombe.
 

Tous les matins du monde d’Alain Corneau (France, 1991, 1h54)
Scénario : Alain Corneau d’après le roman de Pascal Quignard
Avec : Jean-Pierre Marielle (M. de Sainte-Colombe), Guillaume Depardieu (Marin Marais jeune), Gérard Depardieu (Marin Marais âgé), Anne Brochet (Madeleine), Caroline Sihol (Mme de Sainte-Colombe), Carole Richert (Toinette)
Musique : Couperin, Lully, Marin Marais, Sainte-Colombe
Production : Film par Film, Divali Films, D.D. Productions, Sedif, FR3 Films Production, Paravision International
Sept Césars en 1992 (dont ceux du meilleur réalisateur et du meilleur film), Prix Louis-Delluc 1991, Prix du cinéma au Midem

Versailles, à la cour du Roi-Soleil. Au soir de sa vie, terrassé par les remords, Marin Marais évoque le souvenir de monsieur de Sainte-Colombe. Ce dernier, violiste réputé mais inconsolable veuf, avait fui la célébrité en se retranchant avec ses deux filles dans le silence et la rigueur jansénistes. Un jour, le jeune Marin Marais avait frappé à sa porte. De prime abord, le vieil homme l’avait repoussé puis l’avait finalement accepté…
Le roman éponyme de Pascal Quignard a inspiré à Alain Corneau le scénario de ce film dont le violiste Jordi Savall a interprété et dirigé la musique. Depuis toujours, Alain Corneau souhaitait mettre en images son amour du baroque français. Situant l’intrigue au XVIIe siècle, il fuit les clichés d’un Versailles illuminé et préfère éclairer un compositeur oublié, monsieur de Sainte-Colombe. Musicien virtuose, on sait de lui qu’il avait ajouté une septième corde à sa viole afin d’en rendre la tonalité plus mélancolique. Cette mélancolie, Jean-Pierre Marielle, étriqué dans son noir pourpoint, l’incarne magnifiquement. Tous les matins du monde donne à voir la musique. Le son de la viole est proche de la voix humaine et propice à l’introspection. Il permet au réalisateur d’explorer avec finesse certains mystères de la vie : celui du regret, de la création artistique et de la transmission du savoir.

Par conséquent  la soirée Marlon Brando avec Sur les quais d’Elia Kazan et le documentaire Marlon Brando, un acteur nommé désir, prévue à 20h50 sera diffusée à partir de 22h50.

L’audiovisuel public rend hommage à ce grand acteur populaire et proposera des programmations complémentaires. France 3 diffusera notamment ce soir, jeudi 25 avril à 20h50 le film Pièce montée de Denys Granier-Deferre.