ARTE diffusera du 11 au 13 février 2019 la série documentaire Les parcs naturels… en Minuscule, à l’occasion de la sortie en salles du film d’animation Minuscule 2, Les mandibules du bout du monde le 30 janvier prochain 

Du lundi 11 au mercredi 13 février 2019 à 19h
Et en replay pendant 60 jours

La série documentaire Les parcs naturels… en Minuscule propose de découvrir les parcs nationaux du Mercantour, des Écrins et de la Guadeloupe d’une manière originale, avec la complicité des personnages des films d’animation Minuscule… de Thomas Szabo et Hélène Giraud. Les apparitions décalées des « Minuscules », ces insectes en images de synthèse mêlés à des images réelles, contribuent à l’humour et la poésie de ces découvertes de nos plus beaux parcs nationaux. Offrant des transitions ludiques, ils nous mettent à l’échelle des plus petits êtres vivants de la planète pour révéler la nature des parcs dans toute sa splendeur et diversité.
 
Les parcs naturels… en Minuscule
Une série documentaire en 3 parties de Laurent Ramamonjiarisoa
Réalisée par Jean-Christophe Chatton, Laurent Frapat
Une coproduction : ARTE G.E.I.E., Futurikon, Flair Production (2018, 3x43mn)

Lundi 11 février
Les parcs naturels… en Minuscule : Les Écrins (Alpes françaises)
Parc de haute montagne, les Écrins comptent 150 sommets de plus de 3000 mètres et quelques 10000 hectares de glaciers. Situés entre deux aires biogéographiques, climatiques et géologiques, ils disposent d’une richesse biologique exceptionnelle : un milieu propice au développement de nombreuses espèces végétales et animales.
 
Mardi 12 février
Les parcs naturels… en Minuscule : Guadeloupe
Au milieu des Caraïbes, le parc national de la Guadeloupe offre avec ses plus de 1800 espèces de plantes dont 500 endémiques, une diversité des plus étonnantes, fortement influencée par la Soufrière, son volcan toujours actif.
 
Mercredi 13 février
Les parcs naturels… en Minuscule : Mercantour (Alpes françaises)
Ce parc au climat particulier et à la géologie composée de falaises calcaires, d’éboulis et d’une végétation forestière variée, offre des conditions de vie rêvées pour de nombreuses espèces endémiques. Il s’orne aussi de la prestigieuse vallée des Merveilles, constellée de gravures rupestres datant pour certaines de 5000 ans.