ARTE rend hommage à Pierre Chevalier

 
C’est avec une profonde tristesse que Véronique Cayla, présidente d’ARTE France, Régine Hatchondo, vice-présidente d’ARTE GEIE, l’ensemble du personnel de la Chaîne ainsi que Jérôme Clément, l’ancien président d’ARTE, ont appris le décès de Pierre Chevalier, samedi 9 mars à l’âge de 73 ans.
 
Respectant le délai d’intimité souhaité par la famille, c’est ce jour qu’ARTE s’exprime avec beaucoup d’émotion pour honorer cette personnalité exceptionnelle.
  
Pendant douze ans, directeur de l’unité Fiction d’ARTE France, ce sont près de 350 téléfilms que Pierre Chevalier a fait exister en collaborant avec plus de 250 réalisateurs. Il a ouvert la télévision à des cinéastes confirmés ou naissants et a été l’artisan d’un vrai renouveau de la fiction.
 
Son goût et sa vision artistique aiguisés, le dialogue créatif qu’il n’a eu de cesse d’instaurer avec les auteurs, les réalisateurs, les producteurs ont fortement imprégné la ligne éditoriale de la chaîne et ont profondément contribué à son rayonnement.
 
Citons parmi les films les plus mémorables que Pierre Chevalier a accompagnés : les collections de fictions Les années lycée ou encoreTous les garçons et les filles de leur âge, qui ont donné naissance aux films Le péril jeune de Cédric Klapisch,
Les Roseaux sauvages d’André Téchiné, L’Eau froide d’Olivier Assayas ; citons encore Marius et Jeannette de Robert Guédiguian, Beau Travail de Claire Denis, Ressources humaines de Laurent Cantet, Les Amants réguliers de Philippe Garrel ou encore Lady Chatterley de Pascale Ferran. Et bien d’autres encore. 
 
Au-delà de sa grande intelligence à révéler les talents, les équipes d’ARTE ont été marquées par sa fidélité, son humanisme, sa bienveillance, sa modestie et son humour.   
Véronique Cayla qui a rencontré Pierre Chevalier il y a plus de 40 ans, grâce à Michel Guy alors Secrétaire d’Etat à la culture, tient à saluer un homme particulièrement attachant, soulignant sa délicatesse et sa sensibilité à fleur de fêlure, son exquise distinction dans tous les domaines de la vie. Une tendre douceur qui ne l’empêchait pas d’être ferme et intraitable dans ses exigences artistiques, convaincu que les contraintes, loin d’entraver la liberté de création pouvaient, au contraire, la stimuler. Ces qualités lui ont d’ailleurs permis de laisser une forte empreinte au sein de la profession lorsqu’il était à la tête de la Commission d’Avance sur recettes. 
 
Pierre Chevalier était un homme peu connu du grand public mais qui, vouant sa vie aux artistes, aura beaucoup œuvré pour faire s’épanouir la création dans ses formes les plus inventives et audacieuses. 
 
Avec Pierre Chevalier disparaît une grande figure de la culture et une personnalité inoubliable qui manquera cruellement à tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec lui ou de croiser son chemin. 
 
ARTE bouleverse sa programmation et rendra hommage à Pierre Chevalier mercredi 20 mars à 20h50 en diffusant le Péril jeune de Cédric Klapisch suivi de Beau travail de Claire Denis à 22h40 puis dimanche 24 mars à 14h30, Marius et Jeannette de Robert Guédiguian
.

Et sur arte.tv, à voir dès aujourd’hui et jusqu’au 12 avril : Beau travail et Marius et Jeannette. Egalement disponible, La leçon de cinéma par Pierre Chevalier, masterclass qu’il avait donnée à l’occasion de la rétrospective en son honneur à la Cinémathèque française en mars 2017.

Après des études de philosophie, ce proche de Gilles Deleuze et neveu de Pierre Boulez, est entré en 1975 au ministère de la Culture, où il a été nommé deux ans plus tard responsable du service d’aide à la création du Centre national des Lettres. Chef de cabinet du président du Centre Georges Pompidou au début des années 1980, Pierre Chevalier a dirigé le service des aides sélectives du CNC. En 1991, appelé par Jérôme Clément, il rejoint La Sept ARTE en tant que directeur de l’unité Fiction et le restera jusqu’en 2003. Il a été ensuite conseiller culturel auprès du directeur de l’Académie de France à Rome avant de rejoindre France Culture comme conseiller des programmes et producteur. De retour à ARTE en 2009, il devient alors directeur des projets de la chaîne jusqu’en 2012 puis conseiller auprès de Véronique Cayla. Il prendra sa retraite d’ARTE en 2013.  

Et aussi le livre Pierre Chevalier, l’homme des possibles – Entretiens avec Philippe Martin (ARTE Editions / Séguier) sur ARTE Boutique.

 * Déprogrammation – En conséquence : 
– mercredi 20 mars : la soirée, initialement prévue à 20h50 avec le film Much loved, est reportée à une date ultérieure

– dimanche 24 mars : Les documentaires L’estuaire de l’Oder et Elisabeth Ière – Les secrets de la Reine vierge seront reprogrammés à une date ultérieure.