Records historiques d’audience pour ARTE en 2019 

En France, à l’antenne, la chaîne affiche 2,6% de pda, soit une hausse de +8%. Il s’agit de la plus forte audience de son histoire. C’est d’autant plus remarquable que cette augmentation est consécutive à celle de l’année passée où ARTE avait déjà réalisé un record atteignant 2,4 % de pda.

L’audience numérique s’envole avec une croissance de 70% en un an, atteignant ainsi plus d’un milliard de vidéos vues.

Se déployer sur tous les supports de diffusion permet à ARTE de toucher toutes les générations : alors que l’âge moyen sur l’antenne est de 64 ans, les publics qui nous suivent sur le numérique ont 49 ans pour le site et l’application ARTE, 38 ans pour Facebook, 35 pour Instagram et 32 ans pour Youtube.

En Allemagne également, 2019 confirme la bonne santé d’ARTE avec 1,1% de pda, un résultat stable par rapport à 2018.

En Europe, ARTE s’impose comme le média culturel européen grâce à son offre numérique en 6 langues. ARTE a augmenté de 50% ses audiences européennes en anglais, espagnol, polonais et italien.

Dans un paysage audiovisuel hyperconcurrentiel, ces résultats exceptionnels illustrent l’adéquation de l’offre éditoriale de la chaîne avec les attentes et les usages de tous les publics. Le numérique permet à la chaîne de rajeunir son audience tout en valorisant la profusion et l’originalité de ses formats de production.

Record historique de l’audience antenne
L’audience d’ARTE s’établit à 2,6% de pda soit une hausse de 8% vs 2018. Il s’agit, cette année encore, de la plus forte croissance parmi les chaînes historiques.

La chaîne a progressé sur l’ensemble de sa grille, en journée comme en soirée.

C’est la matinée qui affiche la plus forte progression en passant de 2,2 % de pda à 2,7 %, soit +23% d’augmentation. Soulignons la forte croissance du magazine animé par Linda Lorin Invitation au voyage, avec 2,7 % de pda.

En avant-soirée, le carrefour de l’information continue de fidéliser un public appréciant la dimension européenne et internationale proposée par ARTE Journal (2,8 % de pda et 527 000 tél. en 2019, soit une hausse de +4%) puis par le magazine 28 minutes présenté par Elisabeth Quin, dont l’audience ne cesse de progresser (3,0% de pda et 637 000 tél. en 2019, soit une hausse de +11%).  Citons enfin, Le Dessous des Cartes présenté par Emilie Aubry (2,7 % de pda et 421 000 tél., soit une hausse de +8%) qui fédère un public curieux de décryptage, le samedi à 19h30.

Enfin, le prime time a enregistré une audience en forte croissance : avec 3,7 % de pda en 2019, la tranche horaire affiche une progression de +9% par rapport à 2018.

L’offre Cinéma attire toujours autant le public et permet à la chaîne de réaliser ses meilleures audiences de l’année. Parmi le top 5: citons Impitoyable de Clint Eastwood (9,9% de pda et 2 318 000 tél.), Dans la brume électrique de Bertrand Tavernier (8,5% de pda et 1 986 000 tél.), Le Boucher de Claude Chabrol (7,2% de pda et 1 799 000 tél.), Lady Chatterley de Pascale Ferran (7,4% de pda et 1 525 000 tél.) ou encore Irréprochable de Sébastien Marnier (6,6% de pda et 1 590 000 tél.).

Emblématiques de la chaîne, les grands documentaires, les séries et fictions originales ont scandé l’année avec des succès à la fois critiques et publics :

Côté fiction française, Huguette d’Antoine Garceau avec Line Renaud et Romane Bohringer (9,4% de pda et 2 085 000 tél.) enregistre le record du vendredi, suivi de La fin de l’été d’Hélène Angel avec Bernard Lecoq (6,8% de pda et 1 507 000 tél.) et Dévoilées de Jacob Berger avec Julie Gayet et Marthe Keller (6,4% de pda et 1 455 000 tél.).

Côté série, l’australienne Mystery Road d’Ivan Sen (6,3% de pda et 1 265 000 tél.) arrive en tête suivies des séries françaises : Jeux d’influence de Jean-Xavier de Lestrade (4,8% de pda et 1 005 000 tél.) et Mytho de Fabrice Gobert et Anne Berest (4,5% de pda et 929 000 tél.).

Côté documentaire, Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Eglise d’Eric Quintin et Marie-Pierre Raimbault réalise un record avec 6,6% de pda et 1 671 000 tél. Citons également : Guédelon II – Une aventure médiévale de Bianca Zamfira (6,3% de pda et 1 251 000 tél.), Les coulisses de l’Histoire : Hiroshima, la défaite de Staline de Cédric Condon (4,7% de pda et 1 222 000 tél.), Toutankhamon, le trésor redécouvert de Frédéric Wilner (5,2% de pda et 1 188 000 tél.) ou encore le portrait de Lino Ventura de Philippe Kohly  (4,9% de pda et 970 000 tél.).

Une croissance spectaculaire de l’offre numérique
L’audience numérique d’ARTE a progressé de plus de 70% en un an : soit 90 millions de vidéos vues en moyenne mensuelle de janvier à octobre 2019. (vs 55 millions en 2018 sur la même période).

L’offre replay d’ARTE attire un public toujours plus nombreux et plus jeune qui vient s’agréger à celui de l’antenne offrant ainsi à ses programmes, une exposition maximale.

La preview (disponibilité 7 jours avant la diffusion à l’antenne) et les droits longs (disponibilité au délà de 7 jours) de certains programmes représentent plus d’un tiers de l’audience totale sur le numérique d’ARTE.

Quelques exemples de succès : la série italienne Il Miracolo a enregistré 3 174 000 vidéos vues, la série espagnole Hierro 2 522 000 vidéos vues ou la série Mytho engrange plus de  2 109 000 vidéos vues. Enfin, les 3 saisons de la série danoise Borgen totalisent  plus de 7 500 000 vidéos vues.

Côté documentaire, Religieuses abusées, l’autre scandale de l’Église avec 1 880 000 vues ou encore L’homme a mangé la Terre de Jean-Robert Viallet avec 1 530 000 vidéos vues tirent leur épingle du jeu.  
Rappelons qu’ARTE privilégie une mesure plus qualitative en se référant à un visionnage minimal de 10 secondes (et non à 3 secondes comme c’est l’usage).

Ces bons résultats sont le fruit d’une stratégie très volontariste de distribution large de ses programmes non seulement sur ses offres numériques, mais aussi sur toutes les plateformes tierces.

Grâce à une forte éditorialisation, les 16 chaînes YouTube d’ARTE ont réalisé une percée exceptionnelle avec un hausse de plus de 140% en 2019 vs 2018 (avec désormais plus de 31M de vidéos vues cumulées chaque mois).
Les chaînes en plus forte progression sont :

  • La chaîne Youtube « ARTE » qui fédère autour de grands documentaires près de 8 millions de vues chaque mois, soit + 350% sur un an
  • La chaine Youtube « ARTE Concert » qui cumule désormais à 2,6 millions de vidéos vues chaque mois en 2019 (soit +220% sur un an)
  • La chaine « ARTE Cinéma » qui réalise plus d’un million de vues chaque mois (+415% sur un an)

Même constat sur Facebook où la chaîne fédère désormais 6  millions de fans : l’audience vidéo mensuelle a augmenté de +60% (19 millions de vidéos vues) de janvier à octobre 2019. ARTE y propose des contenus de qualité, qui se démarquent non seulement par leur performance, mais aussi par leur éclectisme : un nombre important de vidéos ont cumulé plus de 2 millions de vidéos vues en 2019.