Tracks s’attaque à notre quête obsessionnelle du
​bien-être avec une émission spéciale.
 

Vendredi 15 décembre 2017 à 23h55
Disponible en replay jusqu’au 21 décembre 2017

Y aurait-il du mal à se faire du bien? C’est en tout cas le diagnostic de deux chercheurs : le Suédois Carl Cederström et le Néo-zélandais Andre Spicer, auteurs d’un pamphlet sur ce nouveau mal contemporain sorti en 2015. Apparu dans les années 70, le bien-être, mélange de bonheur et de santé, est devenu un impératif moral qui régit la plupart de nos faits et gestes. Culte du corps, systèmes de mesures personnelles en pagaille, industrie hyper lucrative… Cederström et Spicer décryptent la mécanique infernale du bien-être : une quête impossible à satisfaire qui génère en réalité un double mal-être. Celui d’individus repliés sur eux-mêmes et celle d’une société où l’on aspire davantage à révolutionner son corps qu’à changer le monde.

Lift and carry
Marre du footing avant d’aller bosser? Découvrez un nouveau sport où on ne brûle aucune calorie ! Le principe de ce nouveau sport très populaire sur la Toile (six millions de vidéos répertoriées sur Youtube) ? Se faire porter comme un bébé ! Rencontre avec la bodybuildeuse irlandaise Sara Lips, poids lourd dans le domaine.

Chris Dancy, l’homme le plus connecté
Quatre montres-monitoring, une caméra, des applis en pagaille… au quotidien, Chris Dancy utilise 700 appareils ou fonctionnalités pour mesurer, capter, quantifier toutes les données provenant de son corps ! Grâce aux nouvelles technologies, cet ancien alcoolique et drogué, a trouvé le moyen de reprendre le contrôle de sa vie quitte à ne plus rien ignorer de lui.

Marquis de Sade
Ce groupe de rock rennais aux tubes dépressifs (“Maladie de peau”, “Brouillard définitif”…) remonte sur scène quarante ans après ses premiers succès.

 Sur arte.tv/tracks, retrouvez toutes les rubriques de l’émission, des news quotidiennes et des centaines d’archives.

TRACKS
Coproduction : ARTE France, Program 33
(France, 2017, 43mn)

Disponible en visionnage en ligne sur ARTE MAGAZINE (après inscription)