Trafic d’art, le grand marchandage. Enquête sur une nouvelle guerre économique, culturelle et diplomatique.

MARDI 6 SEPTEMBRE 2016 À 20.55

Depuis des années, les biens culturels pillés inondent le marché légal en toute impunité, face au vide législatif alarmant de la communauté internationale. Enquête sur une nouvelle guerre économique, culturelle et diplomatique.

Premières victimes, les États pillés exigent la restitution des trésors volés : des requêtes longtemps ignorées. Mais les saccages mis en scène par Daech en Irak et Syrie, et l’émotion planétaire qu’ils ont suscitée, relancent le débat. Jusqu’où le trafic d’antiquités finance til le terrorisme ? Comment les oeuvres pillées sont-elles blanchies ? Quel est le rôle du marché légal dans l’écoulement de ces objets ? Comment la communauté internationale lutte-t-elle contre ce fléau ? Les antiquités, objet d’un grand marchandage, ont changé de statut : en l’absence de législations communes, et face à des prix qui ne cessent d’augmenter, le trafic a pris des proportions industrielles et se trouve instrumentalisé à des fins de légitimation des pouvoirs en place, qu’ils soient économiques ou politiques.

Quant au marché privé des antiquités, il fonctionne selon ses propres règles, en dehors des législations internationales. Pour l’opinion publique internationale, il est devenu urgent d’agir. Mais les états en ont-ils les moyens ? Responsables politiques, juges, policiers, détectives,archéologues, conservateurs, collectionneurs ou simples citoyens tentent d’enrayer ce désastre. De Paris à Pékin, de Bruxelles à Berlin et de Rome à la frontière syrienne, Emmanuel Fansten, journaliste, et Tania Rakhmanova, réalisatrice, mènent une enquête passionnante mêlant des vérités peu connues, du reportage (à quelques kilomètres des territoires contrôlés par l’état islamique) ainsi qu’une infographie animée, simple et instructive sur le parcours des objets pillés.

Un documentaire de Tania Rakhmanova
Auteur : Emmanuel Fansten
Co Production : ARTE France, Slow Production
(France, 2016, 1h26mn)