Amours solitaires, la nouvelle websérie adaptée du livre de Morgane Ortin
Une websérie feuilletonnante qui retrace une romance épistolaire à l'ère des réseaux sociaux

En ligne à partir du 6 avril sur Instagram et YouTube
Et le 11 avril sur arte.tv/amourssolitaires

La websérie est codiffusée par les partenaires de l’Atelier Audiovisuel Public (atelieravpublic.fr)

 
Adaptée du livre de Morgane Ortin, lui-même construit à partir de messages réels envoyés à la chroniqueuse et relayés sur son compte Instagram qui compte aujourd’hui plus de 700 000 abonnés, Amours solitaires raconte la romance épistolaire de Maud et Simon, qui se courtisent via leur téléphone portable. Une websérie au romantisme doux-amer, imaginée dans le cadre de l’Atelier de l’Audiovisuel Public. 

Comment parle-t-on d’amour en 2020 ? Adaptée par Joris Goulenok du tome 1 du livre éponyme de Morgane Ortin, la série générationnelle Amours solitaires, découpée en vingt-trois épisodes de une à trois minutes (diffusée au quotidien sur 4 semaines), suit au jour le jour la correspondance numérique de l’audacieuse Maud (Manika Auxire) et du timide Simon (Adam Bessa), deux amants des temps modernes. Les messages qu’ils s’envoient sont un subtil montage de SMS authentiques glanés par l’auteure du livre sur son compte Instagram @Amours_solitaires.

Depuis 2017, cette “archiviste de l’amour 2.0” y partage des milliers de captures d’écran de conversations intimes d’anonymes qu’elle reçoit via l’application. “Je voulais qu’on lise ces messages comme les strophes d’un poème“, précise cette adepte du romantisme, par ailleurs ex-responsable d’édition chez Des lettres. Des bulles de mots doux, crus, coquins, drôles, touchants ou piquants, mis en images dans Amours solitaires, une websérie réalisée par Xavier Reim et produite par Milgram avec les partenaires de l’Atelier de l’audiovisuel public, l’appel à projets commun lancé en 2018 sur le thème “Ma vie sur les réseaux sociaux”.

Sélectionnée avec quatre autres propositions dans le cadre de l’Atelier de l’Audiovisuel Public, Amours solitaires se décline en deux formats : l’un vertical, comme filmé par les personnages eux-mêmes (vidéos qui seront postées quotidiennement sur Instagram, sur IGTV) et l’autre horizontal, filmé d’un point de vue extérieur et plus classique (à destination de Youtube et d’arte.tv). Chaque épisode superpose les messages et la situation dans laquelle Maud et Simon les écrivent (lors d’une soirée festive, à un dîner entre potes rigolards, au fond du lit, voire aux toilettes…). Contrairement au compte Instagram et au livre, la série dévoile donc l’envers du décor. “Nous voulions jouer sur ces mensonges du quotidien qui font la beauté des échanges. Le contexte n’est parfois pas du tout romantique mais cela apporte du second degré“, s’amuse Morgane Ortin.

Sous ses airs de comédie romantique, Amours solitaires nourrit également une réflexion sur la complexité du sentiment amoureux en dévoilant ses multiples facettes. Au fil des épisodes, la légèreté des premiers textos fait place à des interrogations plus profondes, notamment quand se pose la question de l’engagement. Les vannes aguicheuses s’effacent au profit de missives brûlantes et parfois désespérées, comme pour révéler le feu qui couve sous les petits écrans glacés des portables.

Liens de visionnage personnels et confidentiels des 3 premiers épisodes sous leurs deux formats : 
épisode 1 : vertical / 16:9 
épisode 2 : vertical / 16:9
épisode 3 : vertical  / 16:9

Amours solitaires
Une websérie écrite par 
Joris Goulenok, d’après le livre éponyme de Morgane Ortin 
Réalisée par Xavier Reim 
Avec : Manika Auxire (Maud), Adam Bessa (Simon), Anaïde Rozam (Paula), Ayumi Roux (Julie), Mathieu Perotto (Johnny), Diong-Kéba Tacu (Diong)
Coproduction : Milgram, ARTE France, l’INA, France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et TV5MONDE
(France, 2020, 23×3′)