Tous musclés, la nouvelle websérie documentaire qui interroge le culte et la culture du muscle

En ligne lundi 27 avril 2020 sur arte.tv et sur YouTube
Disponible pendant 3 ans

Et si le culturisme n’était pas qu’une simple discipline sportive et esthétique, mais une pratique qui, en célébrant et encourageant le dépassement de soi, répondait aux injonctions de notre société néolibérale ? Avec le concours d’illustres manieurs de fonte et d’experts, Tous musclés plonge dans l’histoire et la culture de cet art de la performance et décrypte ce phénomène de masse, métaphore de l’obsession de contrôle et de rentabilité. 

Autrefois attribut des hercules de foire, le muscle saillant s’est démocratisé au point de devenir la norme, des couvertures de magazines aux blockbusters hollywoodiens en passant par la vogue du fitness, dopée aux réseaux sociaux. La loi du muscle née à l’aube des années 1980 a fini par s’imposer à tous : acteurs, mannequins, politiques comme quidams bien obligés de suivre le mouvement, dans les salles où ils suent sang et eau pour booster leurs vues sur Instagram.
Les muscles n’ont jamais été aussi visibles que depuis qu’on n’a plus besoin d’eux. Comment cette quête de fermeté hypertrophiée s’est-elle imposée ? Que révèle-t-elle de notre époque ? L’anthropologue Jean-Jacques Courtine, l’économiste Guillaume Vallet ou encore l’historien Johann Chapoutot et le romancier Nicolas Chemla apportent un nouvel éclairage sur cette discipline. Pratique traversée par des questionnements contemporains tels que la frontière des genres, le néolibéralisme ou encore le rêve transhumaniste, le culturisme offre un domaine de réflexion plus large qu’il n’y paraît.

 
Au programme (liens de visionnage à la demande) :

Épisode 1 : GONFLETTE GÉNÉRALE
« Body building » : construire son corps. L’idée a plus d’un siècle, mais elle faisait encore ricaner il y a quarante ans, quand Conan et Rambo bombaient leurs pectoraux. Fini de rire : le bodybuilder et la « fit girl » sont les nouveaux ambassadeurs de l’époque. Et le muscle a fini d’être un organe pour devenir un modèle social.

Épisode 2 : MIROIR, MON BEAU MIROIR
Qui se cache derrière les stakhanovistes de la salle de sport et leur discipline de soldats ? Narcisse, perdu dans la passion de son reflet ? Ou Sisyphe, condamné à un effort sans fin vers un but impossible à atteindre ? La réponse est au fond du miroir : bienvenu dans l’ère du « selfit » .

Épisode 3 : POUR QUI BANDE LE MUSCLE ?
Avec ses mastodontes qui défilent sur des podiums comme des pin-ups et ses championnes dont la musculature peut faire rougir n’importe quel adepte de la salle, le bodybuilding bouscule la répartition traditionnelle du féminin et du masculin. Et si le bodybuilding, au delà des clichés virilistes, instaurait justement un troisième genre ?

Épisode 4 : AU BOULOT !
Pourquoi, tout juste libérés de notre journée de travail, venir suer en rang sur des machines cardio dans un autre genre d’open space ? Comment la salle, plus rationnelle et exigeante qu’aucune entreprise, est-elle devenue notre nouvelle usine ? 
.

Épisode 5 : XXXL
Des corps gonflés au bord de rompre, des incitations permanentes à devenir toujours plus massif, le muscle a une sérieuse tendance à l’inflation. Et s’il fallait lire ces nouveaux corps XXXL comme les reflets d’une société qui en veut toujours plus ? 

Épisode 6 : L’HOMME-MACHINE
Le rêve du bodybuilder est un rêve de cyborg : c’est celui du corps augmenté, soumis au règne de la machine et voué à en devenir une lui-même. Rien d’étonnant, alors, à ce que les salles de fitness aient des airs d’usines, où triment des ouvriers devenus leur propre produit : le muscle est fils de l’ère industrielle, et prophète de l’âge post-humain. 

Épisode 7 : HOLLYWOOD : USINE À MUSCLES
Plus besoin d’explorer les tréfonds du péplum : les muscles ont envahi le cinéma américain tout entier, des super héros à la moindre comédie romantique. Et le préparateur sportif, ou « personal trainer », est devenu un rouage clef de l’industrie. Comment Hollywood est-il devenu une salle d’entraînement à ciel ouvert ?

Épisode 8 : LE MUSCLE EST-IL DE DROITE ?
Culte de soi, volontarisme, discipline : le bodybuilding n’a pas l’air franchement socialiste. Pour autant, aimer le fitness et la salle fait-il de vous quelqu’un de droite ? Histoire des relations plus proches qu’on ne le croit entre muscle et politique. 
.

Épisode 9 : LE RÊVE CALIFORNIEN
Le muscle a son imaginaire, qui n’est pas que d’haltères, de salles aveugles baignées de néons et de blancs de poulet aux brocolis. Le muscle a son décor, saturé de soleil, ciel bleu vif, peaux dorées. Le muscle, c’est la Californie. Retour à Muscle Beach, l’ultime frontière, où tout a commencé. 

.

Épisode 10 : BEAUX RESTES
La légende voudrait que les muscles, l’âge venant, se transforment en gras. Tout deviendrait flasque et la nature reprendrait enfin ses droits. Comment ceux qui se sont échinés à se construire un corps idéal appréhendent-ils les années qui passent ? Se cachent-ils pour vieillir ? 

Tous musclés
Une websérie documentaire de Jérôme Momcilovic et Camille Juza
Coproduction : ARTE France, Petit Dragon et Haut et Court TV
(France, 2019, 10×5′)