Le documentaire événement Je ne suis pas votre nègre de Raoul Peck est à redécouvrir sur ARTE.TV dès aujourd’hui

En résonance avec le soulèvement international contre les violences raciales et policières, ARTE propose de redécouvrir le magistral documentaire de Raoul Peck, Je ne suis pas votre nègre  (avec la voix de JoeyStarr), un podcast édifiant d’ARTE Radio Gardiens de la paix  ainsi que des documentaires et reportages déjà en ligne sur ARTE.TV

Sur arte.tv

La collection Black Lives Matter – Les Etats-unis en ébullition,  propose de redécouvrir des documentaires et reportages avec entre autres, Un héros américain – L’histoire de Colin Kaepernick, la star du football américain, devenu un porte-drapeau de la communauté noire afin de dénoncer les violences policières aux États-Unis et Je ne suis pas votre nègre de Raoul Peck, un éblouissant réquisitoire sur la question raciale. 

.
Je ne suis pas votre nègre
Un film documentaire de Raoul Peck
Ecrit par James Baldwin 
Avec la voix de JoeyStarr
Coproduction : ARTE France, Velvet Film, Artémis Productions, Close Up Films, Indépendant Television Service (ITVS), RTS Radio Télévison Suisse, RTBF, Shelter Prod (2016, 1h30mn) 

Avec pour seul commentaire la prose incisive de l’écrivain James Baldwin, Raoul Peck livre un éblouissant réquisitoire sur la question raciale aux États-Unis. En juin 1979, l’auteur noir américain James Baldwin écrit à son agent littéraire pour lui raconter le livre qu’il prépare : le récit des vies et des assassinats de ses amis Martin Luther King Jr., Medgar Evers, membre de la National Association for the Advancement of Colored People (NAACP) et Malcolm X. En l’espace de cinq années, leurs morts ont traumatisé une génération. En 1987, l’écrivain disparait avant d’avoir achevé son projet. Il laisse un manuscrit de trente pages, «Notes for Remember this house», que son exécuteur testamentaire confiera plus tard à Raoul Peck (L’école du pouvoir, Lumumba). Avec pour seule voix off la prose fiévreuse et combative de Baldwin, le cinéaste revisite les années sanglantes de lutte pour les droits civiques, les trois assassinats précités, et ses mots font écho à la recrudescence actuelle de la violence envers les noir-américains aux États-Unis, ce qui confère une troublante actualité aux propos de l’écrivain.
Disponible sur arte.tv jusqu’au 12 juin 2020

 Et sur ARTE RADIO
 
Gardiens de la paix 
Par Ilham Maad 
Mix : Charlie Marcelet – Illustration : Zaven Najjar (30 min) 

Une boucle WhatsApp de messages audios échangés par des policiers ouvertement « racistes, fascistes et suprémacistes » confirment les témoignages d’un policier noir et de son avocate sur le racisme dans la police. 

Membre d’une unité de police d’escorte à Rouen, Alex découvre l’existence d’un groupe privé d’échanges audio sur WhatsApp, dont font partie une dizaine de ses co-équipiers. Intrigué par la présence de son prénom dans les messages, il découvre des propos orduriers ouvertement racistes, misogynes et antisémites. Certains de ses collègues vont jusqu’à se revendiquer du fascisme et du suprémacisme blanc. Sur les conseils de son avocate, il porte plainte et déclenche une enquête interne qui est toujours en cours. Après son audition, la hiérarchie décide de muter Alex dans une autre unité. Ses collègues titulaires sont eux toujours en poste. Ilham Maad a réuni le policier et son avocate pour commenter des extraits de ces enregistrements.